Abidjan : Des institutions partenaires de la CEDEAO au secours des femmes entrepreneures de la sous-région

Créer un écosystème entrepreneuriat féminin plus dynamique dans le secteur  de l’énergie à travers la région de la CESEAO, c’est l’objectif de l’atelier de validation régionale de la CEDEAO  tenu ce vendredi 13 avril 2018  dans la salle de conférence du groupe de la ( BAD ) Banque Africaine pour le développement dans l’immeuble Chambre de Commerce Industrie et Artisanat (CCIA) de Cote d’Ivoire .

Ce deuxième atelier organisé par CEREEC (centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) s’est déroulé en présence de tous les partenaires dont les représentants des institutions financières, des développeurs des projets, des cadres des ministères concernés, des agences de la CEDEAO, des consommateurs d’énergies, de la société civile et ceux des entreprises énergétiques dirigées par les femmes.

Financé par la BAD et le mécanisme de préparation de projets d’infrastructures pour le développement en Afrique (NEPAD-IPPF) cet atelier set un produit clé de l’étude de préfaisabilité sur les opportunités d’affaires pour les femmes dans une chaine de valeur énergétique en changement en Afrique de l’Ouest.

Dans leurs communications, les partenaires financiers ont fait preuve de déterminations à accompagner désormais les femmes détentrices des projets bancables surtout celles qui ont déjà fait des efforts sur le terrain énergétique.

Pour l’Ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire S/E Luis Prados Covarrubias son pays ne ménagera aucun effort pour apporter d’appui nécessaire aux femmes dont  le souci est au centre de tous les projets cette année dans si Ambassade.

Au nom du ministère Ivoirien de l’énergie, Norbert N’Goran directeur de l’énergie de Cote d’Ivoire, l’étude de préfaisabilité sur les opportunités d’affaires pour les femmes dans une chaine de valeur énergétique en changement en Afrique de l’Ouest cadre parfaitement avec la volonté du gouvernement de Cote d’Ivoire prêt à développer avec les femmes toutes les initiatives bancables dans le domaine de l’énergie renouvelable.

Plusieurs heures de cours suivi de débats animés par des experts spécialistes de l’environnement énergétiques ont permis aux femmes entrepreneures des pays sélectionnés par la CEDEAO d’amender leur plate-forme tout en tenant compte des forces et faiblesses.

A retenir que les animateurs se sont servi des exemples des femmes entrepreneures Sénégalaises et Ghanéennes qui ne sont plus au stade embryonnaire comme celles des autres pays de la CEDEAO.

Soumah Cheick Mohamed Envoyé Spécial

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *